Historique

La naissance - la vision de prof. Jan Veizer (1983)

Le laboratoire d'isotopes stables est créé en 1983 par le Dr Jan Veizer du Département de géologie de l'Université d'Ottawa (maintenant le Département des sciences de la Terre et de l'environnement). Il est dirigé de 1984 à 1988 par le Dr Bruce Taylor de la Commission géologique du Canada, qui assurera les premiers pas du laboratoire avec l'achat de deux spectromètres de masse à ratio isotopique (VG 602E et Sira12) grâce aux subventions CRSNG des professeurs Veizer et Hattori. Dave Ryan est engagé comme chef de laboratoire en 1983; les services offerts sont : carbonates, oxygène de l'eau et soufre, tous scellés en ampoule. Gilles St-Jean remplace Dave Ryan en 1985.

Nouvelle administration - Gilles St-Jean (1988)

Lorsque les contraintes de travail obligent Bruce Taylor à abandonner son rôle de directeur du labO Hatch en 1988, le Dr Veizer donne les rennes à Gilles, qui devient responsable de l'ensemble des activités du laboratoire. Rapidement, il ajoute de nouvelles lignes d'extraction et modifie/améliore les spectromètres, contribuant grandement à garder le laboratoire actif et compétitif pendant les 15 années suivantes.

Les spectromètres de masse à ratio isotopique originaux seront considérablement améliorés avec le temps. En 1989, le VG Sira12 sera revalorisé avec l'ajout d'un nouveau "micro-inlet" avec valves en polymère permettant l'analyse d'échantillons extrêmement petits (< 1 micromole), ce qui augmentera les limites de détection par un facteur de 10. En 1990, le laboratoire fait l'acquisition d'un laser Nd-YAG pour les sulfites et d'un second VG Sira12 qui sera amélioré lui aussi avec l'installation d'un nouveau "micro-inlet" avec valves en polymère. Gilles ajoute une ligne de préparation pour le deutérium et automatise l'analyse de l'oxygène dans l'eau; ces deux nouveautés augmentent considérablement l'éventail de services offerts. Une ligne d'extraction du CO2 provenant de carottes glaciaires sera ajoutée en 1997.

Nouveaux quartiers - Pavillion Marion (1994)

Le laboratoire déménage en 1994, laissant derrière lui les espaces réduits et dispersés du pavillon Colonel By pour emménager dans le pavillon Marion fraîchement rénové. Les nouveaux locaux sont faits sur mesure selon les plans de Gilles; ils sont modernes, fonctionnels et contribuent au bon fonctionnement du laboratoire.

Un point tournant - Flux continue (1997)

Un point tournant pour le laboratoire est l'arrivée, en 1997 (et l'achat éventuel en 1998), du premier Finnigan MAT Delta Plus utilisant le flux continu. Cette technique révolutionnaire ouvre la voie à une gamme impressionante d'applications; il s'ensuit une explosion d'activité qui continue d'affecter le domaine des isotopes stables. Le laboratoire, le premier au Canada à posséder un instrument de Finnigan MAT (équipé d'un chromatographe à phase gazeuse, d'un PreCon et d'un analyseur élémentaire) utilisant cette technique, connait un succès inespéré. Isomass Scientific Inc. fait don d'un analyseur élémentaire (CE-2500) qui sera utilisé pour déterminer les concentrations, ce qui permet d'augmenter la gamme de services offerts.

Un nouveau nom - de LIS à LIS G.G. Hatch (1997)

Au mois d'avril 1997, le Dr Jan Veizer a l'honneur de recevoir la nouvelle Chaire de recherche industrielle CRSNG-Noranda-ICRA en étude du système terrestre au Département des sciences de la Terre de l'Université d'Ottawa. Cette chaire permet au professeur Veizer et à son équipe de continuer d'explorer le cycle du carbone des rivières et océans. En tant que membre du Conseil de l'Institut canadien de recherches avancées (ICRA), le Dr. Gerald G. Hatch, l'un des ingénieurs et dirigeants les plus innovants de l'industrie métallurgique au Canada, a contribuer activement au support de la Chaire. Étant donnée son support soutenu pour la recherche du Dr. Veizer ainsi que le grand nombre d'analyses fait au nom de la Chaire, le laboratoire fut renommé le laboratoire d'isotopes stables G.G. Hatch.

Nouvelle administration - Paul Middlestead (2001)

En septembre 2000, Gilles est engagé par Isomass Scientific Inc. Il devient spécialiste des applications et responsable des cours pour les utilisateurs d'instruments Thermo. Ces cours, qui ont une orientation pratique, sont offerts par Isomass Scientific Inc. Le laboratoire G.G. Hatch est heureux de mettre ses instruments à la disposition de Gilles trois fois par année pour cette occasion. De plus, Gilles demeure avec le laboratoire à temps partiel comme personne-ressource et chercheur.

En février 2001, le laboratoire engage Paul Middlestead (chef de laboratoire à l'Université Western Ontario pendant 12 ans) comme chef de laboratoire pour remplir le poste laissé vacant par le départ de Gilles. Paul, un ancien de l'Université d'Ottawa qui a travaillé au laboratoire de 1983 à 1988 comme technicien, injecte du sang neuf dans l'équipe. Il automatise le soufre et le deutérium, et il ajoute l'oxygène dissous dans l'eau; toutes les techniques utilisées sont revues.

Subvention du FCI et rénovations (2002)

Une demande de subvention au FCI est effectuée par le Dr Ian Clark (ainsi que d'autres chercheurs) à l'automne de 2001 pour renouveler la flotte d'instruments du laboratoire; la demande est acceptée et le laboratoire reçoit près de 2 millions de dollars. S'ensuit une année de préparation avec des rénovations majeures tout en continuant d'offrir les services à notre clientèle.

Le résultat final, après plus de deux ans de dur labeur : 5 spectromètres de masse à ratio isotopique équipés de toute la gamme de périphériques disponibles par le fabricant. Le premier nouveau spectromètre (baptisé Artémis, un Delta Plus XP) arrive en mai 2003 avec un GasBench; utilisé pour l'oxygène et le deutérium de l'eau, l'oxygène dissous, les carbonates et les projets spéciaux. Le second arrivé, Bacchus (un autre Delta Plus XP) est l'instrument désigné pour tous les chromatographes en phase gazeuse (GC-C, GC-TC, PreCon). Le troisième spectromètre, Phusis, est un Delta Plus Advantage dédié aux analyses de carbone et d'azote d'un analyseur élémentaire. Le dernier venu est un Delta Plus XP baptisé Odysseus; spécialisé pour l'analyse du soufre, il fait équipe avec un TC/EA, deux lasers et un Vario EL III (analyseur élémentaire à grande capacité). Zeus, un Delta Plus, s'occupe du CID/COD et des ampoules de gaz.

Tous ces périphériques, à la fine pointe de la technologie et utilisés par notre personnel qualifié, représentent une capacité d'analyse incroyable...

Deuxième subvention CFI (2008) et un nouvel édifice CRA (2014)

En 2008, une application FCI pour une subvention de $ 22,000,000, s'appuyant sur le succès de la première demande du labo Hatch, a été présentée et finalement approuvée pour l'achat du seul accélérateur de particules canadien. De nombreux changements se sont produits au cours des prochaines années, y compris la construction d'un nouvel édifice pour abriter l'acquisition centrale de la demande, un nouvel instrument AMS, ainsi que d'autres laboratoires comme le Laboratoire d'isotopes stables GG Hatch. Le laboratoire recevra un nouveau Thermo Delta+ V IRMS ainsi que plusieurs périphériques: GC Isolink, LC Isolink, Aurora avec unité de combustion, Isotope Cube, Cube Pyro, etc

L'équipe du labo Hatch, Paul, Patricia et Wemdy, est très fière d'avoir jouée un rôle déterminant dans l'obtention de la subvention de l'AMS.

Gilles St-Jean passe à une nouvelle position. Son temps sera partagé entre ses fonctions avec Isomass, et à la surveillance et planification liées au nouvel édifice. Il deviendra éventuellement responsable technique des labos de l'AMS.

Le laboratoire déménage avec succès vers le nouveau Complexe de recherche avancée (CRA) en avril 2014. Le lab est semi-fonctionnel vers le début juin et totalement fonctionnel en dedans de six mois.

Kerry Klassen nous joindre (2016)

Kerry Klassen se joint à l'équipe Hatch le 1er avril 2016. Elle est responsable des cours de formation offert par Isomass par l'entremise du laboratoire Hatch.

Haut de page